Psychothérapies psychanalytiques

Les psychothérapies psychanalytiques sont des traitements issus de la psychanalyse qui constituent un ensemble de pratiques thérapeutiques, chacune liée à un cadre particulier, applicables aux situations cliniques les plus variées (angoisse, dépression, inhibition ou autres difficultés relationnelles, troubles de la personnalité, maladies psychosomatiques, psychoses, …) rencontrées tout aussi bien chez les enfants, les adolescents et les adultes.

L’une des spécificités de l’approche psychanalytique est de considérer la personne dans son intégralité, en tant que sujet. La situation de dépendance, tant physique que psychique, dans laquelle se trouve l’être humain à la naissance donne une importance particulière aux premières relations qu’il va nouer, et grâce auxquelles il va développer une individualité propre.

L’un des postulats de base de la métapsychologie psychanalytique tient dans la présence, très précocement dans la vie psychique, de déterminants inconscients (par ex. fantasmes, pulsions), qui vont agir et être constitutifs du développement de l’individu. La construction de cette identité ne se passera pas sans conflits ni souffrances à surmonter. Dans ce sens, la souffrance psychique peut être considérée comme contribuant à la maturation psychique (comme celle rencontrée par exemple lors de périodes de crise existentielle ou lors de deuils).

Elle ne prendra valeur de maladie que lorsqu’il n’y a pas, ou plus, d’interlocuteur permettant d’intégrer les parties blessées du monde interne. L’individu, pour survivre, va alors tenter d’isoler et de se couper de ce segment inacceptable de lui-même, le reléguant au moyen de différentes « opérations défensives » dans une sorte de réduit psychique qu’il essaie d’oublier. Celui-ci restant cependant actif, il va faire retour par l’expression de symptômes psychiques, corporels ou encore de problématiques relationnelles invalidantes.

Nous n’avons ainsi pas à faire aux signes d’une maladie qu’il s’agirait « simplement » de supprimer au plus vite, mais à des éléments conflictuels profondément enracinés dans l’individu, qu’il s’agit d’amener à la conscience, ceci en donnant dans le traitement une place importante au rêve et à la pulsionnalité.

La dimension subjective du trouble joue un rôle essentiel. La levée des inhibitions limitant l’utilisation des ressources internes et des capacités relationnelles dont tout un chacun dispose passe alors par la définition d’un cadre de traitement spécifique permettant en particulier l’analyse du transfert, c’est-à-dire la remise en jeu et la compréhension au sein traitement même des aspects inconscients de la relation engagée entre le patient et son (ses) thérapeute(s).

A titre d’exemples des approches psychanalytiques, nous pouvons mentionner, entre autres:

  • les psychothérapies psychanalytiques individuelles
  • les psychothérapies psychanalytiques brèves
  • les psychothérapies psychanalytiques de groupe et le psychodrame
  • les psychothérapies psychanalytiques familiales ou de couple
  • les psychothérapies psychanalytiques à médiation corporelle
  • les psychothérapies psychanalytiques institutionnelles (menées par une équipe de soins pluridisciplinaire en milieu institutionnel).